Calcul du coût de revient d'un matériel

Toutes les actualités
money
Pour accompagner la détermination du tarif, il est indispensable de calculer le coût de revient réel d'un matériel. Pour cela, il faut additionner toutes les charges affectées à un matériel.

Nature des charges


Il faut tout d'abord distinguer les charges : 
- directes ou indirectes
    * directes : conduite (main d'oeuvre), amortissement, carburant, réparations, assurances ou toute autre charge se rapportant au matériel
    * indirectes : amortissement du bâtiment, frais de comptabilité ou toute autre charge ne se rapportant pas au matériel

-variables ou fixes
    * variables : carburant, main d'oeuvre de conduite ou toute autre charges dont le niveau est dépendant de l'utilisation d'un matériel, ceci de manière strictement proportionnelle ou non
    * fixe : amortissement, charges financières, amortissement du bâtiment ou toute autre charge dont le montant est indépendant du niveau d'utilisation du matériel

A noter : il faut raisonner en charges et non en dépenses. L'annuité d'emprunt n'est pas une charge, il faut utiliser la dotation aux amortissements. De même, déduire d'éventuelles reprises ou subventions reçues des collectivités publiques, n'est pas à faire. Ce sont des sources de financement et non des produits.

Types de coûts


- coût complet : prend en compte l'ensemble des charges (directes et indirectes)
    * il est possible d'utiliser différentes clés de répartition pour les charges indirectes (au prorata du chiffre d'affaires..., temps d'utilisation, m² au sol dans le hangar, répartition à parts égales pour tous les matériels)
- coût partiel : prend en compte les coûts directement affectés au matériel

Remarques : Une clé de répartition simple doit être utilisée afin qu'elle soit acceptée par une majorité des adhérents.
L'excédent global sur charges directes au niveau de l'ensemble de la CUMA doit couvrir l'ensemble des charges indirectes.


 


 
Toutes les actualités